Droits du travail

Fairtrade s’investit dans le bien-être des ouvriers en faisant en sorte que leurs employeurs respectent le standard Fairtrade appliqué aux plantations. Ce standard vise à protéger les ouvriers et à ce qu’ils perçoivent une part plus équitable des revenus. La prime est attribuée à un comité d’ouvriers qui l’investissent dans la communauté. Par ce standard, et moyennant des formations complémentaires, Fairtrade veille à ce que le comité soit à même de bien gérer la prime.

Plusieurs études d’impact ont toutefois montré dans le passé que Fairtrade n’avait pas une incidence suffisante sur les ouvriers des plantations. C’est pourquoi en 2012, Fairtrade a franchi une nouvelle étape en adaptant le standard, en accordant une attention supplémentaire aux ouvriers migrants, en assurant plus largement la promotion de la participation aux mouvements syndicaux et en développant un salaire minimum.

Vous voulez savoir où nous en sommes et ce que cela implique concrètement ? Lisez la suite ici.

Partager