L'or Fairtrade : Et l'environnement ?

Comment les mineurs issus des exploitations à petite échelle utilisent-ils les produits chimiques ?

Les méthodes d'extraction varient en fonction de la géologie de la région. L’extraction de l’or dans les lits de rivière se fait à l’aide des outils de base et ne nécessite pas l’utilisation de produits chimiques. Dans les mines de roches dures, il est par contre nécessaire de creuser des galeries afin d’atteindre le minerai. Le minerai est ensuite traité à la surface afin d’en extraire l’or. En général, le minerai est mélangé au mercure que l'or capte, pour former un mélange appelé amalgame. L'amalgame est ensuite chauffé pour que le mercure s'évapore et que ne subsiste plus que l'or et d'autres métaux.

Certains mineurs artisanaux utilisent la cyanuration comme une alternative au mercure. Ce processus requiert un investissement important et une formation spécifique. De plus, il nécessite un temps de traitement plus long et une bonne situation financière. Par conséquent, il est moins utilisé à grande échelle que par les mineurs ASM. Mais utilisée correctement, la cyanuration permet aux mineurs d'éliminer totalement le mercure et d'augmenter la masse d'or extraite.

Quel est l'impact des produits chimiques utilisés dans l'industrie minière?

L'impact environnemental de l'exploitation minière à petite échelle dépend de la localisation, cependant elle peut conduire à la déforestation et à la dégradation des sols. Elle peut également affecter la faune locale. La certification des organisations minières apporte le soutien et les ressources nécessaires lors des étapes préliminaires et permet de diminuer significativement les effets négatifs. L’ASM n’est pas significativement plus sale que d’autres activités minières et puisqu’elle produit moins de minerai que l’exploitation minière à grande échelle par once d’or, l’impact sur le terrain est plus petit.

Pourquoi l’utilisation de produits chimiques est-elle permise au sein du système Fairtrade ?

Si l’utilisation des produits chimiques n’était pas autorisée sur base des standards FT-FM, 95% des exploitations à petite échelle serait exclues du système Fairtrade. Au lieu de cela, les standards pour les ASM sont axés sur l’utilisation responsable du mercure et du cyanure. Ceci au moyen de formations et de technologies permettant de minimiser l’impact sur l’environnement et la santé. Les standards FT-FM imposent aux mineurs ASM un processus garantissant que les émissions de mercure sont considérablement réduites. Pour de nombreuses organisations, la prime Fairtrade fournit une occasion d'investir dans des technologies plus éco-efficaces.

Est-ce que de l’or Fairtrade & Fairmined labellisé garanti sans utilisation de produits chimiques est disponible ?

Oui, il existe des organisations minières ASM qui n'utilisent pas de produits chimiques dans l'industrie minière et qui, ainsi, préserve encore mieux l’environnement. L'or qui est produit par des groupes n'utilisant pas de produits chimiques est appelé « or écologique ». Ces produits génèrent une prime supplémentaire en plus de la prime Fairtrade. La prime supplémentaire pallie le coût additionnel engendré par le respect des contrôles environnementaux.

Pourquoi Alliance for Responsible Mining (ARM) et Fairtrade International travaillent-ils ensemble ?

L'Alliance for Responsible Mining (ARM) dispense de l'expérience et des réseaux pour fournir le soutien indispensable dans les pays d'origine. Fairtrade donne accès au marché au Nord via le label. La collaboration entre ARM et Fairtrade apporte ainsi plus de perspectives de développement aux mineurs artisanaux.

Pour limiter l’impact sur l’environnement, ne serait-il pas préférable de recycler l’or qui n’est plus souhaité plutôt que d’en extraire encore ?

L’industrie de la joaillerie a toujours recyclé l’or et les métaux précieux. C’est l’un des secteurs qui présentent le taux de recyclage le plus élevé au monde. La pratique ancestrale historiquement appelée « scrapping » n’a pas changé, si ce n’est qu’elle a été renommée « recylage ». Il n’est pas prouvé que la pratique du recyclage de l’or réduise les impacts négatifs de l’extraction primaire sur l’environnement ou qu’elle réduise les problèmes des droits de l’homme qui s’y rapportent. Seuls 30 % de la demande d’or peut être satisfaite par cette source d'approvisionnement. Il est dès lors impératif de résoudre les problèmes liés à l’extraction de l’or. L’or labellisé Fairtrade aura un impact direct sur le développement des mineurs artisanaux et il améliorera les conditions de travail de ce qui est traditionnellement un secteur très difficile.

Partager